Passage à Faversham…

 

 

Faversham est une petite bourgade située dans le Kent à 45 mn de Folkestone. Cette cité a la particularité d’être jumelée à Hazebrouck et aussi d’abriter dans ses murs une association similaire à la notre : le Model Railway Club dont le président est Brian Lambert.

Il se trouve qu’en août Brian a eu l’idée de nous inviter à visiter l’exposition que son association organise début septembre à Faversham.

Selon lui, ce premier contact pourrait être le premier d’une longue série d’échanges entre les deux clubs dans le cadre du jumelage entre les deux cités.

Il y a une bonne vingtaine d’années, j’avais déjà effectué un déplacement jusqu’à Rainham où se tenait une exposition du même genre. J’avais été très impressionné par ce que j’avais vu là-bas.

C’est donc sûr et certain que je ne regretterai pas mon déplacement que je me présentais à l’Abbey school qui abritait l’exposition tout au long du weekend.

L’accueil de nos amis anglais fut plus que chaleureux. Et après un petit breakfast, je commençais la visite qui me réservait de belles surprises, avec en premier lieu un superbe réseau évoquant le BLS suisse, le tout à l’échelle N, équipé de la caténaire, s’il vous plait.

 

Puis on attaque toute une série de réseaux à l’échelle reine en Angleterre ( J) c’est-à-dire le 00 (1/76).

Pourquoi très peu de Ho au pays de sa gracieuse majesté ?

Tout simplement parce que Hornby à l’époque n’avait pas assez de place pour caser ses moteurs dans un engin à l’échelle Ho. Cette marque étant la seule à proposer du matériel anglais en a profiter pour imposer son standard.

 

 Comme chez nous, la vapeur est encore très présente. Pour exemple, ce superbe dépôt en milieu urbain.

 

 

 

 

Ou bien en tête d’omnibus assurant la desserte de la gare de Beckwick, établissement en cul de sac ce qui génère un trafic intense avec arrivées, départs et manœuvres.

 

Comme souvent, le matériel est désuet en regard des productions françaises actuelles mais le sentiment qui se dégage de ces modules fait oublier la simplicité du matériel roulant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l’échelle N avec cette évocation du trafic transmanche qui traversait le Kent via le réseau historique bien avant de rejoindre Londres via High Speed 1.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les modélistes anglais n’oublient pas qu’ils habitent une île.

Et nombreuses sont les reproductions d’installations portuaires dont ce magnifique module qui reproduit à merveille le quai de débarquement d’un petit port.

 

 

 

 

 

 

Je voulais terminer cette rapide visite avec un petit coin de campagne au charme certain.

 

En septembre 2019 aura lieu leur prochaine exposition. Je suis déjà sûr de m’y rendre pour y découvrir à coup sûr d’autres réalisations. En effet, durant l’année Brian écume toutes les expositions environnantes pour sélectionner les clubs qui pourront présenter leurs réalisations à Faversham.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.